dimanche 28 janvier 2018

Retour sur le Conseil Communautaire du 25 janvier 2018


Quand Thierry BIRON se fait traiter de "demago" par le président de la communauté de communes :

La mise en service de la redevance incitative des ordures ménagère n'est pas sans conséquences pour les finances du Pays de Saint-Gilles, cela crée un sérieux manque à gagner .

Donc , nos conseillers communautaires ont inventé une nouvelle taxe pour les ménages. Lorsque vous lisez votre feuille d'impôt foncier 2017 , dans la colonne "intercommunalité " est inscrit 0%, en 2018 vous aurez 2,58 % d'inscrit.

Thierry BIRON est intervenu en faisant remarquer que les ménages qui ont une taxe foncière peu élevée payaient en 2017 ,12,6% de cette taxe pour les ordures et qu'en 2018 ils paieront au minimum 170€ + 2,58% pour la communauté de communes. Et que donc ce n'était pas très social.

Réponse du président très en colère: "tout ça c'est de la démagogie....."
 

Petit calcul intéressant: 
Une famille qui en 2017 payait 100 € de taxe d'ordures ménagères , paiera en 2018 , au minimum 170 € + 20,45 €. 
Est-ce être démago de dénoncer cette charge supplémentaire pour les ménages les plus modestes?
A la question de Thierry BIRON :" N'auriez vous pas pu anticiper pour que cela soit moins brutal? ", le maire de Landevieille le concède, contrant la négation du président.


Bref, contribuables sortez votre porte monnaie pour financer les projets de la communauté de communes (salle de spectacle , port Brétignolles ect...)

samedi 27 janvier 2018

Et 2018 ne fait que commencer !




2018 ne fait que commencer et déjà les sujets d’actualité pour notre commune pointent le bout de leur nez.  

En effet et sans surprise, l’année 2018 devrait voir une nouvelle mouture du Plan Local d’Urbanisme, et donc une enquête publique sur ce sujet. 

La communauté de communes a déposé un nouveau dossier de projet de port à la préfecture, celle-ci diligentera peut-être une nouvelle enquête en 2018. 

Ces deux dossiers  nous mobiliserons cette année. Le projet de Maison de Santé à Brétignolles devra également susciter notre intérêt puisque ce projet comme à l’accoutumé s’est dispensé d’une véritable construction avec les habitants.

Par ailleurs, Demain Brétignolles réorganise pour sa troisième édition « Les Jardins de Demains » qui se tiendront le 29 avril, dans un nouveau lieu, le centre des Gatinelles au cœur de la commune.

Enfin, en tant qu’association citoyenne, nous entamons un travail de fond visant à nourrir les politiques locales, autour de thématiques nous concernant. Le premier thème auquel nous nous consacrons est celui des « déchets », nous aurons l’occasion d’y revenir dans cette lettre puisque ce sujet risque également d’être au menu de l’année 2018.







dimanche 7 janvier 2018

Mais revenons à nos Vœux !


Mais revenons à nos Vœux !

La Cérémonie de vœux de Brétignolles-sur-Mer s’est tenue samedi dernier. Exercice incontournable  pour une municipalité, moment fédérateur rassemblant quelques centaines d’habitants, il s’agit de retracer les éléments marquants de l’année passée et d’annoncer les projets à venir pour l’année qui débute.

Ces moments sont devenus des temps majeurs d’information pour les habitants, puisque ceux-ci ne sont que trop rarement (jamais?) associés aux décisions qui les concernent sauf bien entendu pour verser l’impôt qui permettra aux élus d’engager leurs projets (ou caprices?). On nous dira qu’à Brétignolles ont été récemment installé des référents  de quartiers dont la mission est de transmettre des fiches-navettes « concernant la voirie, la circulation, la propreté ou des dégradations », la blague… Et on ose appeler ça « Vie participative ».

Mais revenons à nos vœux ! La forme dont le choix appartient à la majorité en place, reste un parti pris qui nous dit un certain nombre de choses. Un homme seul dans la lumière et son Directeur Général des Services en soutien dans l’ombre. Cela rappelle un peu l’homme providentiel guidant  le peuple, qui n’est pas assez intelligent pour savoir ce qui est bien pour lui…Bon on exagère un peu là… Mais on ne peut s’empêcher de s’interroger sur la présence (ou l’absence) du conseil municipal – pourtant présent l’année passée… Pour rappel les citoyens confient un mandat à une équipe municipale qui, par sa diversité, garantit un débat porteur de l’intérêt général (Enfin dans l’idéal…).

Mais revenons à nos vœux ! Il s’agit d’un temps d’information unilatéral donc, tout au long duquel les habitants n’auront que la possibilité de rire aux tentatives de blagues ou d’applaudir des uppercuts à l’intention de l’ancien député ou du maire de la commune voisine qui ne porte pas la même vision du territoire, ou encore des citoyens critiquant une politique environnementale alors que la ville s’attend à obtenir sa « 4ème fleur » (un peu de sérieux quand même, une politique ne peut et ne doit se résumer à un label…)

Mais revenons à nos vœux ! M. le Maire avait placé l’année 2017 sous le signe de l’Amitié, et a engagé l’année 2018 sous celui de la Confiance. L’amitié relève de l’intime et n’a pas sa place dans les affaires publiques, quant à la confiance, elle se construit et s’entretient au regard des promesses tenues, des collaborations réussies, même si parfois les points de vue divergent.

Nous lui proposons donc de nouveaux thèmes : la Bienveillance qui permet d’assurer un cadre dans lequel chacun et chacune peut s’exprimer,  donner un avis même si celui-ci est différent. Et la Coopération qui favorise la mise en œuvre de politiques construites collectivement – et non plus l’œuvre d’un seul homme – garante à minima de l’intérêt général pour les Brétignollais.